Joël Kotek :  » Lénine, faute de pouvoir capturer la Seconde Internationale … »

Marc Teulin

3ème tr 2003

Dans la défunte collection Archives du communisme, créée par Stéphane Courtois, un certain Joël Kotek a écrit, dans un ouvrage intitulé La Jeune Garde : « Lénine, faute de pouvoir capturer la Seconde Internationale, avait dû se résoudre à créer la Troisième Internationale (Komintern) » (p. 23).

L’idée qu’avant 1914, Lénine ait pu seulement songer à « capturer la Seconde Internationale », où le Parti bolchevique occupait une place réduite, aurait suscité un rire homérique chez tous les dirigeants de la Deuxième Internationale et chez Lénine lui-même, qui ne prit la décision de créer une Troisième Internationale qu’au lendemain de la déclaration de guerre et du vote des crédits de guerre par le groupe parlementaire social-démocrate allemand. Jusqu’alors, Lénine, membre du Bureau socialiste international, aux réunions duquel il participait très régulièrement, avait été un militant de la Deuxième Internationale, dont il espérait qu’elle se dresserait contre la guerre. Il avait participé, aux congrès de Stuttgart (1907) et de Copenhague (1910), à la formation d’une aile gauche, qu’ il ne prétendait et cherchait nullement à diriger, et dont les figures les plus connues étaient Rosa Luxemburg, De Brouchère, Racovski… et d’autres encore.