Mais jusqu’où iront-ils ?

4e tr 2013

« Commémorer la Grande Guerre peut être l’occasion de montrer qu’elle a en un sens cimenté l’Europe (souligné par nous). Alors que la crise des monnaies, de l’économie, de l’emploi et la récession même qui frappent les vingt-sept membres de l’Union européenne sont en passe de ronger les courages et les déterminations des citoyens, le souvenir commun de la Grande Guerre doit demeurer vivace pour contribuer à réorienter l’Europe libérale (souligné par nous) dans l’intérêt de toutes ses popula­tions et de la paix » (Nicolas Mathey, L’Humanité, 1er octobre 2013).