Section Vadim Rogovine

HOMMAGE A UN HISTORIEN, VADIM ROGOVINE (1937-1998)

(extrait de l’article paru dans le CMO n°4, en décembre 1998, peu après sa mort)

Jean-Jacques Marie

Vadim Rogovine s’était, depuis 1992, lancé dans une vaste entreprise : rédiger et publier sept volumes consacrés à l’histoire du combat contre le stalinisme en URSS de 1923 à l’assassinat de Léon Trotsky. Entreprise audacieuse dans un pays où les chantres de la nomenklatura d’hier ont achevé leur course en promouvant une révision fantastique et grotesque de l’histoire : Nicolas II, qui a lancé la Russie dans une guerre sans issue contre la promesse de se voir livrer Constantinople et l’accès de sa marine aux Détroits, les généraux et amiraux blancs Koltchak, Denikine, Wrangel, financés et armés en 1918-1920 par l’Angleterre et la France, voire le général Vlassov lui-même, dont les troupes portaient l’uniforme de la Werhmacht, deviennent les héros nationaux à la place des idoles défraîchies d’hier ou d’avant-hier. Ceux qui jugeaient hier indispensable de parsemer leurs écrits de citations rituelles de Lénine le qualifient aujourd’hui d’agent allemand et d’assassin, quand ils ne lui prêtent pas l’organisation des attentats dirigés contre lui.
Autre face de cette caricature, des folliculaires dits « patriotes » publient à la pelle des brochures antisémites aux relents nazis, rééditent le faux grossier des Protocoles de Sion et le Précis d’histoire du Parti bolchevique de 1938, qui devait constituer le tome XIV des Œuvres complètes de Staline, tous ouvrages que l’on peut, ultime insulte au nom de Lénine, trouver tous les samedis matins en bas des marches de l’ancien musée Lénine, à Moscou, à deux cent mètres de la place Rouge.
Avant sa mort, survenue dans la nuit du 17 au 18 septembre, Vadim Rogovine a réussi à publier six volumes : Y avait-il une alternative ?, Le Pouvoir et l’Opposition, La Néo-NEP stalinienne, 1937, Le Parti des fusillés, La Révolution mondiale et la Guerre mondiale. Il avait achevé 80 % du septième et dernier volume.
Il a utilisé pour cet énorme travail tout ce qui a été publié en Russie depuis 1989, documents d’archives, souvenirs, études, le Bulletin de l’Opposition publié par Trotsky de 1929 à 1940, et des documents d’archives non encore publiés que son assistant, Mark Goloviznine, dénichait pour lui. On peut affirmer sans exagération que ce travail n’ a pour le moment pas d’égal en Russie, ni au dehors.
Vadim Rogovine, très heureux de voir enfin paraître les Cahiers du mouvement ouvrier, avait, après les trois premiers numéros, souligné : l’histoire du stalinisme et de ses conséquences, plus largement encore l’histoire de l’URSS même, n’est pas terminée ; il faudrait donc éclairer leurs prolongements actuels dans l’ex-URSS et la réalité du mouvement ouvrier dans les pays de l’ex-URSS aujourd’hui. Ce dernier se reconstruit peu à peu face à une entreprise de destruction économique et sociale orchestrée par la privatisation, et qui touche globalement tous les domaines de l’existence : les rapports de propriété, la production, les conditions de travail, la santé, la culture, l’école, le salaire, la protection sociale, les retraites…

Sous une autre forme et à un autre stade de l’histoire de la Russie et de l’Europe, ces problèmes rappellent ceux qui ont suscité la révolution en 1917, même si la destruction de l’industrie, des transports et de l’agriculture s’effectue en temps de « paix » (d’ailleurs bien relative), alors qu’en 1914-1917, elle a été provoquée par la guerre mondiale, puis civile. Mais la chute de la production industrielle de 50% en sept ans, de 1991 à 1998, le non-paiement des salaires pendant six, douze, voire dix-huit mois, le retour de régions entières à une économie naturelle d’autosubsistance et au troc, la paralysie croissante des échanges, tous ces phénomènes – bien connus -, aggravés par la criminalisation fantastique de l’économie, ont des effets destructeurs comparables à ceux d’une guerre. (…).
Quelques heures avant que Vadim Rogovine ne meure, abattu par le cancer contre lequel, mu par la volonté d’achever son travail, il luttait depuis quatre ans, nous avions évoqué tous les deux, au centre anticancéreux où il était soigné et dont les médecins confrontés au tarissement des crédits gouvernementaux se demandent comment ils pourront continuer à soigner le millier de malades
qu’ils accueillent, sa contribution aux (…) Cahiers du mouvement ouvrier (4, 5, 6 et 7) : (…) les lettres à Ordjonikidzé de Lominadzé, ancien homme de confiance de Staline, dénonçant le régime du parti et la politique du secrétaire général en 1929-1930, leur utilisation en 1936 par Staline contre son vieil ami Ordjonikidzé, qu’il poussera au suicide, un document sur le maréchal Primakov, fusillé en 1937 dans le procès Toukhatchevski, établi par le fils de Primakov lui-même, d’autres encore… (…)
Les Cahiers (ont continué) à faire connaître systématiquement ses travaux et à poursuivre, malgré son absence, leur activité, en exhumant des documents inconnus, peu connus ou oubliés, sur des moments importants de l’histoire du mouvement ouvrier.
C’est certainement le meilleur hommage qui puisse être rendu à son activité d’historien.

(CMO n°4, p 9 à 12, décembre 1998 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_004.pdf )

L’APPORT DE VADIM ROGOVINE par Mikhaïl Voiekov

(CMO n°7, septembre 1999, p 7 à 16 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_007.pdf )

La Grande Terreur : trois plénums du CC du parti bolchevique russe (1936-1937).

( CMO n° 1, avril 1998, p 23 à 60 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_001.pdf )

La Grande Terreur : – Le plénum du comité central du Parti communiste russe de janvier 1938 – L’affaire Postychev – Le bilan des répressions staliniennes.

( CMO n°2, juin 1998, p 9 à 27 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_002.pdf )

La Grande Terreur -Dans les arcanes du bureau politique

(CMO n°3, septembre 1998, p. 11 à 20 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_003.pdf )

Les trotskystes dans les camps

(CMO n°4, décembre 1998, p 14 à 17 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_004.pdf )

Composition sociale et niveau de vie de la population en URSS

(CMO n°4, décembre 1998, p 17 à 18 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_004.pdf )

Le stalinisme et les paysans

(CMO n°4, décembre 1998, p 19 à 21 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_004.pdf )

Les inégalités sociales

(CMO n°4, décembre 1998, p 21 à 24 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_004.pdf )

Le NKVD en 1938

(CMO n°5, mars 1999, p 45 à 50 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_005.pdf )

Le Komsomol en 1938

(CMO n°5, mars 1999, p 51 à 54 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp- content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_005.pdf )

L’Armée rouge en 1938

CMO n°6, juin 1999, p 35 à 44 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_006.pdf )

A qui a profité la grande purge ?

(CMO n°6, juin 1999, p 45 à 48 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_006.pdf )

L’entourage de Staline à l’époque de la grande purge : 1. Molotov

(CMO n°7, septembre 1999, p 63 à 70 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_007.pdf )

L’entourage de Staline à l’époque de la grande purge : 2. Kaganovitch, Mikoïan et Molotov

(CMO n°8, décembre 1999, p 65 à 77 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_008.pdf )

L’entourage de Staline : 3. Andreïev, Kalinine, Jdanov, Khrouchtchev

(CMO n°9, mars 2000, p 89 à 97 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_009.pdf )

L’entourage de Staline : 4. Beria, Malenkov, Mekhlis, Chkiriatov

(CMO n°10, juin 2000, p 55 à 61 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_010.pdf )

Les préparatifs des purges dans l’Armée rouge et la provocation Hitler-Staline

(CMO n°11, sept 2000, p 91 à 103 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_011.pdf )

Les promus de 1937. Le sort des bourreaux

(CMO n°12, déc 2000, p 77 à 87 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_012.pdf )

Ernst Thalman et le pacte germano-soviétique

(CMO n°13, avril 2001, p 49 à 55 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_013.pdf )

Quand les fascistes russes applaudissaient Staline

(CMO n°14, juin 2001, p 33 à 39 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_014.pdf )

Lettre à la Nezavissimaia Gazeta sur le troisième procès de Moscou (1938)

(CMO n°16, décembre2001-janvier 2002, p 103 à 108 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_016.pdf )

L’Union soviétique à la veille de la guerre

(CMO n°20, avril 2003, p 49 à 68 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_020.pdf )

La politique nationale de Staline

(CMO n°22, décembre 2003-janvier 2004, p 99 à 106 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_022.pdf )

Les trotskystes dans les camps

(CMO n°27, août-septembre 2005, p 83 à 94 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_027.pdf )

La débolchévisation du Parti communiste par Staline

(CMO n°29, février 2006, p 91-96 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_029.pdf )

La chasse aux trotskystes « à l’étranger »

(CMO n°33, 1er trimestre 2007, p 89-94 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_033.pdf )

Les journées de Barcelone (mai 1937)

(CMO n°35, 3ème trimestre 2007, p 57-70 : https://cahiersdumouvementouvrier.org/wp-content/uploads/tous-cmo-pdf/cmo_035.pdf )